GLASS SILENCE

Le bruit et l’acoustique

Le bruit

Le bruit est la perception par l’ouïe des vibrations ou des ondes qui se propagent dans l’air, un liquide ou un solide (p. ex. un mur). Il s’agit en fait de minuscules modifications dans la pression d’air, qui sont enregistrées et transmises par le tympan.

La fréquence, exprimée en Hertz

Le bruit se compose de différentes hauteurs tonales (fréquences). La fréquence est exprimée en Hertz
(Hz = nombre de vibrations par seconde). Plus les vibrations par seconde sont nombreuses, plus le son est aigu. Les fréquences importantes pour l’acoustique du bâtiment sont comprises entre 100 et 4000 Hz. Dans cette zone, les façades et cloisons de séparation doivent offrir une isolation suffisante. Il faut cependant prêter une attention particulière à la musique de discothèque et au bruit industriel : des fréquences inférieures à 100 Hz peuvent être très gênantes.

Le niveau sonore, exprime en dB (decibels)

Le niveau sonore indique simplement si le bruit est faible ou fort. 0 dB correspond au seuil d’audition, 140 dB au seuil de la douleur (le bruit est
si fort qu’il devient douloureux). Attention, le silence complet ne signifie pas nécessairement que le niveau sonore est de 0 dB.

 

GLASS SILENCE1

 

 

GLASS SILENCE2

Le calcul en décibels

Dans le calcul en dB, 1 plus 1 ne font pas 2 ! 2 sources sonores de 50 dB donnent un total de 53 dB.
Une multiplication du nombre de sources sonores par 2 entraîne une augmentation du niveau sonore de 3 dB. Pour augmenter le niveau sonore de 10 dB, il faut multiplier les sources de bruit par dix.

L’ouïe humaine

La sensibilité de l’ouïïe humaine au niveau sonore n’est pas linéaire. Une augmentation du niveau sonore de 10 dB (donc une multiplication du nombre de sources sonores par 10) est ressentie par notre ouïe comme un doublement du bruit.
Les basses fréquences sont moins bien perçues par l’oreille humaine. Nous pouvons tenir compte de cette sensibilité de l’oreille en corrigeant le niveau sonore (en dB). Le résultat est un niveau sonore “pondéré”, qui s’exprime en dB(A). L’ajout du «A» reflete mieux la gêne due au bruit.

Cela signifie pratiquement que, pour notre confort acoustique :

• une diminution de 1 dB n’est quasiment pas perceptible,
• une diminution de 3 dB est perceptible,
• une diminution de 10 dB divise le bruit par deux.